Valoriser vos déchets organiques , ça vaut la peine pour la planète !!




Les bio déchets représentent près d'un tiers de ce que le Suisse moyen jette





selon l'office fédéral de l'environnement (OFEV). Les bio déchets sont précieux et méritent d'être recyclés plutôt que de finir à l'usine d'incinération. C’est pourtant ce qui se passe quand ils sont jetés à la poubelle.


Traités dans une usine de méthanisation, (comme celle de SATOM à Villeneuve VD), ces déchets organiques y sont transformés en biogaz destiné à la production d’électricité renouvelable et de chaleur (chauffage à distance par exemple). Quant à la matière finale (liquide et solide), elle constitue un excellent fertilisant pour l'agriculture, les paysagistes, les communes et citoyens.



Vous êtes certainement déjà nombreux à recycler vos déchets organiques pour en faire du compost pour vos jardins. Néanmoins, il reste encore pas mal de monde à convaincre du bien fondé de cette éco-démarche.


Le but de mon article et de sensibiliser ces derniers à penser que oui, ça vaut la peine de trier vos déchets de cuisine ! Même si vous n’avez pas de jardin.


 

Mon expérience…

Assez soucieuse de l'environnement, ma famille et moi avions toujours trié nos déchets ménagers (dans la mesure du possible), surtout le papier/carton, l'aluminium, les bouteilles PET et verre.

Cependant, sans potager, nous n'avions pas l'habitude de composter nos déchets alimentaires, qui finissaient irrémédiablement à la poubelle classique.


En 2012, c’est l’instauration de la taxe sur les sacs poubelle dans le canton de Vaud qui nous a motivé à franchir le pas pour trier nos déchets alimentaires. Très rapidement, j'ai constaté que les déchets de cuisine représentaient une énorme partie de ce qui remplit nos poubelles. En les triant, nous avons réduit drastiquement notre usage de sacs et limité les nuisances olfactives dans ceux-ci.



Bilan de l’opération:


Un beau geste pour la planète mais aussi de belles économies !




 

Le tri des déchets alimentaires, c'est vraiment très simple!

Que l'on habite dans une maison privée, ou dans un appartement avec ou sans jardin potager. Pour que toute la famille adhère au concept, l’idée est de trouver une solution qui soit la moins contraignante possible.


Voici comment nous avons procédé. Nous habitons une maison individuelle à Chexbres. Nous avons acheté chez Landi, un container genre Curver® à couvercle. Nous l’avons mis sur la terrasse de la cuisine (il faut que ce soit proche de l’endroit où l’on cuisine, sinon, la flemme nous rattrapera). Nous y jetons tous nos restes organiques au fur et à mesure. Mon mari l'amène à la déchetterie de Puidoux régulièrement en même temps nos autres déchets à recycler. Ce n’est pas plus compliqué que ça ! Ensuite ces déchets organiques collectifs sont ramassés une fois par semaine et transportés à l'usine de méthanisation à Villeneuve où ils sont transformés en biogaz.



 

Je suis en ville, comment faire ?

Si vous habitez en maison individuelle en ville, il faut déposer ces déchets dans un container à déchets organiques au point de collecte le plus proche de chez vous.


Si vous habitez en appartement, vous pouvez acheter en grande-surface, pour un prix très raisonnable, un petit sceau à couvercle et des sachets compostables (norme EN 13432 OK Compost). Vous n'avez qu’à déposer vos sacs pleins et fermés dans les conteneurs à disposition en bas de votre immeuble. Ces containers peuvent être bruns ou verts, selon la commune où vous habitez.   



 

Et pour les communes qui ont le système GastroVert©Private ?

Les ménages reçoivent une carte d’accès aux containers et des informations utiles relatives au tri. Selon les communes, ils reçoivent aussi un bio-seau de 9l

pour mettre les sacs compostables (remis gratuitement) sur les Twins estampillés GastroVert©, installés à proximité des habitations.




Une application informatique est également disponible.


Pour consulter la liste des communes ayant le système GastroVert©Private cliquer ici et consulter la page 10. 



 

Qu'est-ce qu'on peut mettre dans les déchets organiques?

En fonction du type de collecte, il y a plusieurs variantes:

  • Pour la collecte GastroVert©, cliquez ici pour voir une liste complète des restes d'aliments convenables récupérés.

  • Pour les autres types de collecte, regardez sur le site de votre commune.  


Que ne faut-il jamais mettre dans les déchets organiques?

  • Il ne faut jamais mettre les sacs en plastique (seulement les sacs compostables avec la norme EN13432 OK Compost), l'aluminium, le métal, le verre, ni les produits toxiques ou de nettoyage.

  • Il se peut que dans votre immeuble/commune il soit conseillé de ne pas mettre de la viande crue, des os ou des restes de nourriture. C’est pour éviter les odeurs et les rongeurs.

  • Attention, les huiles comestibles ne sont pas acceptées dans le système GastroVert©Private.


Je ne sais pas où amener mes déchets organiques.

Google est mon ami !

Avec seulement 2 clics sur internet et les bons mots clés vous trouverez l’info.


Essayez :

« ramassage + déchets organiques + votre lieu d'habitation »

ou

« point de collecte + déchets organiques + votre lieu d'habitation »

ou

« GastroVert »



Allez, chiche, on s’y met tous à partir de maintenant ? C’est la planète qui vous dira merci !


 

Note:

Je tien à remercier M. Gabriel Clément, Directeur adjoint de SATOM, SA,

pour la visite guidée de l'usine à Villeneuve et pour ses conseils pratiques pour cet article. 


225 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout